faire le bon choix des ustensiles de cuisine
CUISINE

Comment faire le bon choix des ustensiles de cuisine ?

Acheter des aliments sains, c’est une chose. S’offrir des ustensiles sains en est une autre. Les deux actions se complètent pour que vous puissiez manger sain. Quel est alors le matériel à privilégier pour une cuisine saine ? En clair, quels sont les ustensiles de cuisine qui ne relâchent pas de substances toxiques dans la nourriture ?

L’inox fortement conseillé

L’inox présente plusieurs avantages. Puisque c’est un acier totalement inoxydable, il ne transmet aucune particule à la nourriture. Il est donc inoffensif et en plus, il conserve bien la saveur des aliments. Nombreux sont ceux qui optent pour des ustensiles de cuisine en inox. La dureté du matériau, son entretien facile, sa résistance aux rayures et sa conductivité thermique figurent parmi ses qualités.

Toutefois, l’embarras du choix quant aux ustensiles de cuisine en inox s’installe toujours. Lesquels choisir ? Les inox 18/10 avec 18 % en masse de chrome et 10 % en masse de nickel sont les plus adaptés en cuisine, mais ceux qui ne supportent pas le nickel peuvent opter pour le 18/0. Cocotte, casseroles, poêle, cuit-vapeur, plat à gratin… À vous de choisir.

La céramique : un choix sécuritaire

Désireux d’une cuisine saine et naturelle ? Préparez vos repas avec des ustensiles de cuisine en céramique ! Composée de silice et d’eau, la céramique est destinée à la cuisson d’une nourriture à basse température, inférieure à 200°C. Certains revêtements antiadhésifs sont redoutables alors que ceux à base de céramique ne présentent aucun danger. Les poêles, les woks et les faitouts sont les plus utilisés. Le seul inconvénient est la fragilité du matériau.

La fonte naturelle pour une douce cuisson

La cuisine avec des ustensiles en fonte est vivement recommandée pour une cuisson douce : le goût et les vitamines sont ainsi bien conservés. La fonte s’obtient à partir du mélange de fer et de carbone. Malgré le fait que des atomes de fer se détachent, malgré quelques oxydations, la fonte ne présente pas non plus aucun danger pour la santé.

Nombreux se penchent sur les ustensiles émaillés, excellents conducteurs de chaleur et robustes. C’est un bon choix à condition d’avoir de l’émail de bonne qualité. En cas de doute, choisissez les ustensiles en fonte naturelle. Lors de l’achat, privilégiez les marques respectueuses des normes en vigueur. Notons que bien que les ustensiles de cuisine en fonte soient chers, leur achat vaut la peine du point de vue durée de vie et santé. Sachez tout de même qu’ils sont lourds.

Des ustensiles en fer peu intéressants

De nos jours, ceux qui utilisent des ustensiles de cuisine en fer existent encore. Pourquoi ? Le prix reste abordable. En plus, c’est inoffensif. D’autres les mettent de côté, car à part le fait que c’est rustique, le fer laisse un goût indésirable aux aliments, sans pour autant être toxique. Le papier sulfurisé peut remédier à ce problème, sur les moules à gâteau en fer, par exemple.

Ce n’est guère facile de nettoyer les ustensiles en fer. Vous aurez en effet besoin d’eau chaude et d’un temps de séchage après un coup de chiffon huilé.

Fuir les ustensiles en aluminium

L’aluminium est utilisé dans plusieurs domaines surtout dans l’industrie automobile et l’aéronautique. En cuisine, même si beaucoup d’ustensiles sont en aluminium, ce matériau est redoutable. Étant un composé toxique, lorsqu’il est en contact direct avec les aliments lors de la cuisson, il génère des substances nocives. L’aluminium est classé parmi les perturbateurs endocriniens. Certaines études scientifiques le blâment d’avoir causé des cas de maladie de Parkinson ou d’Alzheimer.

Pourquoi donc utilise-t-on encore des ustensiles en aluminium ? Par ignorance des dangers qu’ils engendrent, ou bien parce que ce sont de très bons conducteurs de chaleur et en plus, ils sont légers et faciles à manipuler en cuisine.

Non au plastique !

On est à une ère où le plastique est considéré comme dangereux pour la santé. Au chaud, il transmet des molécules toxiques à la nourriture. Il faut donc éviter de chauffer ou d’enfourner des aliments dans des récipients en plastique. Il ne faut pas non plus verser de la nourriture chaude dans du plastique, ni la remuer avec des ustensiles en plastique.

On peut tolérer l’utilisation du plastique à froid. Aucune étude ne montre jusqu’à ce jour ses effets nocifs à la santé dans ces conditions. Il existe de nos jours des contenants en plastique de type n°4 et n°5 garantis sans phtalates. Ils ne libèrent aucune substance toxique.

Une précaution à prendre : ne jamais conserver de la nourriture dans des contenants en plastique. Le mieux serait d’appliquer le zéro plastique à la maison !